Douleur poignet

La douleur poignet est fréquente et les causes potentielles sont nombreuses. Les plus courantes étant les entorses et les tendinites du poignet. La raison du mal au poignet est ressentie de plusieurs manière: douleur aiguë, douleur sourde, picotements ou oppression.

Mais en raison de l’anatomie complexe du poignet, il peut être difficile de déterminer l’origine de votre douleur poignet.

C’est pourquoi le processus de diagnostic implique de voir les antécédents médicaux et un examen physique approfondie. Accompagner d’un test d’imagerie.

En suite la mise en place d’un plan de traitement. Il comprend généralement des médicaments pour contrôler la douleur et l’inflammation et dans de rare cas une intervention chirurgicale.

search

1. Douleur poignet : Signes et symptômes

Dans le cas ou vous n’êtes pas certain de la cause de votre douleur poignet. Si vous ne connaissez pas les recommandations de traitement adapté à votre état, il est important de consulter un médecin.

I/ Raisons pour consulter un médecin

Vous devez consulter un médecin dès que vous ressentez ces effets :

  • Impossibilité de porter des objets ou d’utiliser son bras.
  • Une blessure qui entraine une déformation de l’articulation.
  • Des douleur poignet qui surgissent la nuit ou dès que vous ne faites pas d’effort.
  • Douleur poignet qui restent plusieurs jours.
  • Incapacité de redresser ou de fléchir l’articulation.
  • Gonflement ou ecchymoses importantes autour de l’articulation ou de l’avant-bras.
  • Signes d’une infection, notamment fièvre, rougeur, chaleur.
  • Vos mains ou poignets qui subissent des effets d’engourdissement et picotement.

II/ Quand demander des soins d’urgence

Dans le cas ou vous souffrez d’une blessure aiguë qui vous empêche de bouger votre poignet ainsi que les symptômes suivants:

– Une douleur extrême,
– Une déformation,
– Un engourdissement
– Une couleur bleu qui apparait sur la main ou les doigts

Allez directement aux urgences le plus proche. N’attendez pas le lendemain.

mal de dos

2. Mal au poignet Causes

Si vous utilisez mal vos poignets cela est considéré comme une dès cause principale de la douleur poignet. Mais il existe de nombreuses autres causes sur lesquelles un médecin peut se pencher tels que:

I/ Entorse du poignet

Le ligament est un tissu dur et fibreux qui contrôle le mouvement autour d’une articulation. Les ligaments autour de l’articulation permettent au poignet d’aider à stabiliser la position de la main et de contrôler les mouvements.

Lorsqu’une entorse du poignet survient, les ligaments du poignet subissent un étirement anormale.

Il existe d’autres symptômes d’une entorse du poignet qui sont :

  • Un gonflement autour de l’articulation,
  • Contusions ou une décoloration,
  • Sensation de brûlure
  • Picotement appelée paresthésie

II/ Tendinite du poignet

Plusieurs bandes de tissus solides appelées tendons traversent le poignet. Elle relie les muscles des avant-bras à la main. Ainsi que les os et les doigts.

Les tendons fléchisseurs sont situés du côté de la paume de la main. Elles permettent à vos doigts de fléchir pour saisir et saisir des objets.

Les tendons extenseurs se trouvent sur le côté supérieur de votre main et elles aident vos doigts à se redresser et à libérer des objets.

Lorsqu’un ou plusieurs tendons s’enflamment, une tendinite du poignet se développe ce qui entraine une douleur sourde et douloureuse. Ainsi qu’une raideur matinale avec un léger gonflement ou une légère chaleur.

Certaines personnes signalent des crépitations (une sensation de claquement) lorsqu’elles bougent leur poignet.

Les activités professionnelles qui impliquent des mouvements répétitifs du poignet, par exemple le travail avec des machines ainsi que les sports qui imposent des contraintes répétitives au poignet (golf, tennis) sont les causes les plus fréquentes de la tendinite du poignet.

rythme

III/ Ténosynovite du poignet

Le terme « ténosynovite » est souvent utilisé de manière interchangeable avec « tendinite ».

Dans le cas de la ténosynovite, la gaine du tendon (une enveloppe remplie de liquide dans laquelle glissent les tendons de votre poignet) s’enflamme ce qui entraine les mêmes symptômes qu’un tendon enflammé.

Il existe une forme spécifique de ténosynovite est appelé ténosynovite de Quervain. Elle provoque des douleur poignet du côté du pouce qui peuvent se déplacer dans le bras.

Cette forme de tendinite apparait plus chez les femmes âgées de 30 à 50 ans. Il arrive souvent qu’une femme signale des antécédents d’activités manuelles répétitives.

IV/ Syndrome du canal carpien

Le syndrome du canal carpien est une affection qui résulte du dysfonctionnement d’un des nerfs du poignet. Dans ce cas le nerf médian est comprimé lorsqu’il passe par l’articulation du poignet.

La gêne au niveau du poignet s’aggrave généralement la nuit. Car une personne atteinte de ce syndrome du canal carpien peut ressentir un engourdissement et des picotements. Au niveau de la paume des mains, ainsi que dans le pouce, l’index et le majeur.

astuces

V/ Fracture du poignet

Une fracture du poignet est une blessure orthopédique courante. Elle est à l’origine une blessure ou une faiblesse osseuse. Comme dans le cas de l’ostéoporose.

La fracture courante du poignet est la fracture du scaphoïde. Elle résulte généralement d’une chute sur une main tendue.

Le scaphoïde est un os courbé en forme de bateau qui est situé du côté du pouce de votre poignet.

Une fracture du scaphoïde provoque les symptômes suivants:

Un gonflement
Une douleur
Une sensibilité dans la zone située juste sous la base du pouce.

La douleur peut s’aggraver lorsqu’une personne tente de saisir un objet.

VI/ Arthrite

Il existe plusieurs types d’arthrite qui peuvent affecter la douleur poignet.

  • La polyarthrite rhumatoïde affecte généralement l’articulation du poignet
  • La goutte c’est un autre type d’arthrite inflammatoire qui peut aussi affecter l’articulation du poignet.

L’arthrose du poignet est moins fréquente. Elle survient à la suite d’une blessure antérieure du poignet. L’arthrite bactérienne septique du poignet c’est lorsque l’articulation du poignet est infectée. C’est une infection qui est possible mais rare.

VII/ Kyste de Ganglion

Les kystes ganglionnaires sont des capsules bénignes qui sont remplies de liquide. Elles provoquent un gonflement et la douleur poignet. Elles sont visibles sur le dos de la main ou du poignet. Elles ont pour aspect sont souvent lisses et caoutchouteux.

Bien qu’ils puissent se développer, ils ne se propagent pas à d’autres parties de votre corps. Dans de rares cas, le kyste peut comprimer un nerf, entraînant une certaine faiblesse musculaire ainsi qu’un engourdissement et des picotements.

VIII/ Syndrome du tunnel cubital

Le syndrome du canal cubital est aussi connu sous le nom de neuropathie cubitale. Il résulte de la compression du « nerf de l’os drôle », appelé nerf cubital. Il provoque souvent des douleur poignet.

Ainsi qu’un engourdissement et des picotements dans les quatrième et cinquième doigts.

IX/ Bosse carpien

Une bosse qui apparait sur le dos de la main. Elle est créée par une petite zone d’arthrose qui se produit à l’intersection des longs os de la main et des petits os du poignet.

3. Douleur poignet Diagnostic médical

Le poignet est composé de plusieurs os, muscles et tissus. Ce qui est considéré comme une zone assez complexe du corps

I/ Antécédents médicaux

Pendant votre rendez-vous avec un médecin, celui-ci vous posera plusieurs questions sur votre douleur poignet.

Par exemple, il vous demandera quand votre douleur poignet est apparue ? De manière soudaine ou progressive.

Il voudra connaitre si vous avez déjà subi un traumatisme au poignet. Comme une chute sur une main tendue.

II/ Examen physique

Le médecin va d’abord ausculté votre poignet, main et bras pour détecter les symptômes suivants:

  • Echymoses
  • Gonflements
  • Changements cutanés
  • Fonte musculaire

Il va ensuite mettre une pression sur les os et les muscles pour vérifier leurs sensibilités et déformation. Pour ensuite évaluer l’amplitude des mouvements.

Le médecin va ensuite vérifier le pouls de votre poignet et procéder à un examen neurologique rapide de votre main, poignet et le bras.

L’objectif est de voir s’il y a des problèmes sensoriels ou une faiblesse musculaire.

III/ Test d’imagerie

L’imagerie est souvent utilisée pour diagnostiquer la douleur poignet. Le premier examen est une radiographie par exemple une fracture ou une arthrite du poignet.

Dès qu’il y a une suspicion des symptômes, la mise en place d’une tomographie assistée par ordinateur (CT) ou d’une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Dans le cas ou l’on suspecte une fracture du poignet mais que la radiographie est négative. Par exemple, il arrive parfois que les fractures du scaphoïde ne soient pas immédiatement visibles aux rayons X.

Une nouvelle radiographie ou une IRM est indispensable pour généralement révéler la fracture.

IV/ Tests et procédures complémentaires mal poignet

Dès que le diagnostic n’est pas clair, il est recommandé de faire des tests complémentaires. Par exemple, le test de Tinel permet de diagnostiquer le syndrome du canal carpien.

Ce test se déroule de la manière suivante, votre médecin va tapoter sur votre nerf médian pour déterminer s’il est enflammé. Dès qu’une sensation de « picotements » est ressentie dans vos trois premiers doigts, le test est donc positif.

Un autre test existe c’est le test de Finkelstein, il permet au médecin de diagnostiquer plus facilement la ténosynovite de Quervain. Dans ce test, une personne place la main autour du pouce. Ensuite une main doit servir à stabiliser l’avant-bras et l’autre main pour déplacer le poignet vers l’auriculaire.

Dans le cas ou cette manœuvre provoque une douleur poignet surtout le long du pouce, le test est positif.

Si votre médecin s’inquiète d’une infection de l’articulation du poignet (appelée arthrite septique) ou de la goutte du poignet. Il va prélever un échantillon du liquide synovial dans l’articulation.

V/ D’autres maladies

Si les problèmes ci-dessus ont été écartés pour la douleur poignet d’autres maladies peuvent être envisagés tels que:

  • Polyarthrite rhumatoïde : Des symptômes physiques apparaissent, fatigue inhabituelle, perte de poids inattendue et d’autres douleurs articulaires
  • Les maladies thyroïdiennes ou le diabète: Modification la structure des tendons et contribuent à la douleur poignet
  • Radiculopathie cervicale: Votre douleur poignet peut venir du pincement d’une racine nerveuse dans votre cou
  • D’autres masses de tissus mous, comme par exemple :

Tumeur à cellules géantes ténosynoviales
Kyste épidermoïde
Lipome3
Tophus
Nodule rhumatoïde
Le sarcome synovial

4. Traitement Douleur poignet

Il est primordiale de comprendre la cause des symptômes douleur poignet avant d’effectuer un programme de traitement.

I/ Stratégies d’auto soins

Plusieurs stratégies d’auto soins peuvent apaiser vos douleur poignet, surtout si vous avez été diagnostiqué comme ayant une entorse ou une tendinite.

Repos : Le premier traitement est de reposé l’articulation et permettre à l’inflammation aiguë de s’atténuer. Il est important d’être prudent car une immobilisation pendant longtemps peut provoquer une raideur articulaire.

Application de glace : Dans le cas ou avez un diagnostic d’entorse ou de tendinite, il est conseillé d’appliquer de la glace sur votre poignet pendant vingt minutes toutes les trois à quatre heures surtout pendant les deux premiers jours.

Compression : Une compression du poignet peut être recommandé. Avec l’aide d’un bandage élastique, enveloppez le poignet de la base des doigts jusqu’au sommet de l’avant-bras. Le bandage doit être serré, mais en faisant attention à ne pas couper la circulation de la main et du poignet.

Immobilisation : Des attelles sont une solution pour aider les personnes qui ont subi récemment une entorse du poignet.

II/ Médicaments

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont les plus couramment prescrits. En particulier pour les patients qui souffre de douleurs du par exemple comme une entorse, une tendinite ou de l’arthrite.

La cortisone est un médicament qui traite les inflammations qui est un problème courant chez les patients souffrant de douleur poignet.

III/ Chirurgie

Une intervention chirurgicale est nécessaire pour traitées certains types de fractures, les kystes ganglionnaires et la décompression du nerf médian ou cubital.

Si vous devez subir une opération du poignet, il existe des chirurgiens orthopédiques spécialisés dans les opérations de la main, du poignet et de l’avant-bras.

5. Prévention Douleur poignet

Plusieurs activités sont un risque important pour les blessures au poignet. Il est important me mettre des attelles aux poignets ou de protections dans des sports par exemple tels que le roller, le hockey et le snowboard.

Cela peut éviter de nombreuses blessures et entorses du poignet

Les personnes qui se sont déjà blessés au poignet courent un risque plus élevé de se blesser à nouveau. Surtout dans le cas ou elles ne retrouvent plus la même mobilité dans la force de leur poignet.

Pour les athlètes, il est portant pour eux de retrouver la pleine possession de mobilité de leurs poignets avant de reprendre des activités de compétition.

Pour allez plus loin vous pouvez compléter par:

Repose-pieds

Support ordinateur portable

Coussin Lombaire

Mal de dos

Lumbago

Douleur poignet
Douleur poignet
Douleur poignet
Douleur poignet
Douleur poignet