Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention

La douleur au bras peut être causée par une grande variété de problèmes, notamment des affections de la peau, des articulations, des nerfs, des muscles, des veines ou du cœur.

Une personne souffrant de douleurs au bras peut ressentir une douleur, des démangeaisons, un engourdissement, un gonflement ou une gêne dans le bras.

La douleur au bras est généralement due à une blessure, une irritation ou une inflammation affectant les structures du bras, voire le cou ou la partie supérieure de la colonne vertébrale.

Les activités quotidiennes comme taper sur un clavier, écrire, travailler avec des outils, faire du sport, soulever des objets lourds ou faire de l’exercice – peuvent provoquer des douleurs au bras.

Une douleur au bras, généralement du côté gauche, accompagnée d’une oppression thoracique, de nausées et de difficultés respiratoires peut être un symptôme de maladie coronarienne ou même de crise cardiaque.  

 

1. Signes et symptômes de la douleur au bras

La douleur au bras peut être légère ou grave et se présente sous de nombreuses formes différentes, allant d’une douleur vive ou lancinante à une douleur plus sourde.

Elle peut se manifester soudainement ou progressivement et s’accompagner d’autres symptômes, en fonction de l’affection sous-jacente. Les symptômes qui peuvent apparaître avec une douleur au bras sont les suivants :

  • Rougeur ou ecchymose
  • Picotements
  • Engourdissement
  • Faiblesse
  • Raideur
  • Gonflement
  • Sensibilité
  • Amplitude de mouvement limitée
  • Glandes lymphatiques enflées sous le bras

 

 Le syndrome du canal carpien: une affection courante causée par des mouvements répétitifs dans les mains, les poignets ou les doigts – peut entraîner des picotements, un engourdissement ou une faiblesse dans les bras, les paumes et les doigts, selon la clinique Mayo.

L’épicondylite latérale: une affection courante causée par des mouvements répétitifs dans les bras, les coudes et surtout les poignets – peut entraîner une douleur et une faiblesse dans l’articulation du coude et l’avant-bras, ainsi qu’une sensibilité à l’extérieur du coude.

L’épaule gelée: une affection moins courante qui tend à toucher les adultes âgés de 40 à 60 ans. Elle provoque des douleurs et limite l’amplitude des mouvements lorsque le tissu conjonctif autour de l’articulation de l’épaule s’épaissit et s’enflamme.

La thrombose veineuse profonde du membre supérieur, c’est-à-dire la formation d’un caillot de sang dans une veine profonde du bras, peut provoquer un gonflement, une douleur extrême et une fatigue du bras, selon l’American College of Cardiology (ACC).  

 

2. Causes et facteurs de risque des douleurs au bras

La douleur au bras peut se développer en raison de nombreux problèmes de santé, notamment les suivants:

  • Angine de poitrine
  • Lésion du plexus brachial
  • Bras cassé
  • Fracture du poignet ou de la main
  • Bursite
  • Syndrome du canal carpien
  • Hernie discale cervicale (cou)
  • Ténosynovite de De Quervain
  • Thrombose veineuse profonde du membre supérieur
  • Luxation du coude
  • Nerf pincé (compression nerveuse)
  • Arthrite rhumatoïde
  • Lésion de la coiffe des rotateurs
  • Entorses et foulures
  • Tendinite
  • Coude de tennis
  • Syndrome du défilé thoracique

 

Certains facteurs sont connus pour augmenter le risque de développer des douleurs au bras dues à des microtraumatismes répétés et à des nerfs coincés.

Ces facteurs sont les suivants :   Le fait d’être une femme Les femmes ont des tunnels carpiens plus petits, et sont donc plus à risque de développer un syndrome du canal carpien.

Problèmes de thyroïde: Les troubles de la thyroïde augmentent également le risque de syndrome du canal carpien, pour des raisons qui ne sont pas totalement claires.

Diabète: Les lésions nerveuses liées au diabète peuvent augmenter le risque de compression nerveuse.

Obésité: Un poids corporel plus élevé peut exercer une plus grande pression sur les nerfs, ce qui augmente le risque de compression.

Grossesse: La prise de poids associée à la grossesse peut également exercer une pression supplémentaire sur les nerfs.

Surmenage: Toute action liée à un emploi ou à un passe-temps qui implique des mouvements répétitifs de la main, du poignet ou de l’épaule augmente le risque de lésions dues au stress répétitif, notamment la tendinite ou le pincement des nerfs.  

 

3. Comment la douleur au bras est-elle diagnostiquée ?

Comme la douleur au bras peut être le symptôme de nombreux troubles différents, il est important d’obtenir un diagnostic précis si votre douleur est persistante ou vous cause de la détresse.

Pour diagnostiquer une affection à l’origine d’une douleur au bras, votre médecin vous posera des questions détaillées sur vos symptômes et vos activités et procédera à un examen physique.

Si nécessaire, votre médecin demandera des examens d’imagerie qui peuvent inclure les éléments suivants :  

Imagerie par résonance magnétique (IRM): Cet examen utilise un champ magnétique et des ondes radio pour créer des images détaillées de certaines parties de votre corps.

Échographie: Cet examen utilise des ondes sonores pour produire des images des structures de votre corps, et peut être utile pour diagnostiquer des syndromes de compression comme le syndrome du canal carpien.

Étude de la conduction nerveuse: Cette procédure mesure les impulsions nerveuses lorsqu’une petite quantité de courant électrique est appliquée, afin de détecter les nerfs endommagés.

Electromyographie (EMG): Cet examen consiste à insérer une électrode en forme d’aiguille dans les muscles pour mesurer leur activité électrique, ce qui peut aider à détecter les lésions des nerfs menant aux muscles.

 

4. Pronostic de la douleur au bras

La gravité de votre douleur au bras, sa durée et le fait qu’elle soit susceptible de disparaître d’elle-même ou de nécessiter un traitement dépendent de l’affection sous-jacente.

Certaines formes de douleur au bras peuvent disparaître d’elles-mêmes, surtout si vous ne pratiquez pas régulièrement l’activité à l’origine de votre blessure.

Dans d’autres cas, vous devrez peut-être vous abstenir de pratiquer une activité répétitive ou la modifier pour permettre la guérison.

Vous devrez peut-être suivre une thérapie physique ou professionnelle.

Dans certains cas, la douleur au bras due à un pincement des nerfs ne se résout pas d’elle-même ou avec des traitements moins invasifs et nécessite une intervention chirurgicale.  

 

5. Combien de temps dure  la douleur au bras

La douleur au bras peut durer quelques jours, des mois ou des années, selon l’affection qui la provoque et sa gravité. Elle peut être constante ou intermittente.

Si votre douleur dure plus de quelques jours et qu’elle interfère avec vos activités quotidiennes, il est conseillé de consulter un médecin pour obtenir des conseils sur le traitement à suivre et examiner un éventuel diagnostic.  

 

6. Options de traitement et de médication pour la douleur au bras

Pour de nombreuses formes de douleur au bras, les soins personnels et les traitements en vente libre suffisent à résoudre efficacement la douleur.

Si vous souffrez d’une douleur au bras due à un effort excessif ou à un nerf comprimé, évitez les mouvements répétitifs et faites des pauses fréquentes dans les activités qui sollicitent cette zone.  

Pour les douleurs au bras dues à une surutilisation ou à un effort excessif, rappelez-vous l’acronyme RICE :

Repos: Faites une pause dans vos activités normales.

Glace: Placez une poche de glace ou un sac de petits pois congelés sur la zone douloureuse pendant 15 à 20 minutes, trois fois par jour.

Compression: Utilisez un bandage de compression pour réduire le gonflement.

Élévation: Élevez votre bras au-dessus du niveau du cœur pour aider à réduire le gonflement.  

 

I/ Quand consulter un médecin

Consultez un médecin d’urgence si votre douleur au bras, à l’épaule, au coude ou au poignet est le résultat d’un traumatisme grave ou survient soudainement.

Si vous avez du mal à bouger votre bras ou si vous voyez des os saillants, consultez immédiatement votre médecin ou rendez-vous aux urgences les plus proches.

Une douleur soudaine au bras, à l’épaule, à la poitrine ou au dos, accompagnée d’une pression dans la poitrine, peut signaler une crise cardiaque, et vous devez appeler le 911 et demander un traitement d’urgence immédiatement.

Ne conduisez pas vous-même à l’hôpital si vous pensez avoir une crise cardiaque. Consultez votre médecin dès que possible si vous avez :

  • Une douleur qui survient à l’effort et qui est soulagée par le repos (cela peut indiquer une réduction du flux sanguin vers votre cœur).
  • Une blessure soudaine
  • Une douleur et un gonflement importants
  • Difficulté à bouger ou à faire pivoter votre bras

Prévoyez une visite régulière chez votre médecin si vous avez une douleur au bras qui ne s’atténue pas avec les soins personnels, ou si vous avez une blessure et que vous remarquez une augmentation de la rougeur, du gonflement ou de la douleur.  

 

II/ Options de médication

Les médicaments en vente libre les plus courants pour soulager la douleur au bras sont l’acétaminophène et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), comme l’aspirine ou l’ibuprofène.

Selon la source de votre douleur au bras, votre médecin peut administrer des traitements médicamenteux pour aider à soulager l’inflammation, comme une injection de corticostéroïdes.

Votre médecin peut également vous prescrire un anti-inflammatoire topique que vous appliquerez sur la peau dans la zone de votre douleur.  

 

III/ Physiothérapie

Certaines affections qui provoquent des douleurs au bras, y compris de nombreuses affections chroniques des tendons, peuvent bénéficier d’une thérapie physique.

Un kinésithérapeute peut travailler avec vous pour identifier les activités ou d’autres facteurs qui peuvent contribuer à votre état, et développer des exercices spécifiques pour vous aider à renforcer et étirer les muscles et les tendons affectés.

Une catégorie d’exercices qui aide souvent à résoudre les problèmes de tendons est connue sous le nom de renforcement excentrique. Cette pratique consiste à contracter (serrer) un muscle en même temps qu’il s’allonge.

Un kinésithérapeute peut également vous aider à retrouver une certaine amplitude de mouvement et à éviter les cicatrices après une intervention chirurgicale effectuée pour réparer une fracture ou traiter le syndrome du canal carpien.  

 

IV/ Chirurgie

Bien qu’elle ne soit généralement pas un traitement de première intention, la chirurgie peut être la meilleure option si les autres traitements ne soulagent pas efficacement votre douleur au bras.

Le syndrome du canal carpien peut bénéficier d’une intervention chirurgicale qui soulage la pression exercée sur votre nerf médian en coupant le ligament qui s’y appuie.

La tendinite peut bénéficier d’interventions chirurgicales ou non, y compris des interventions mini-invasives conçues pour stimuler la guérison ou éliminer le tissu cicatriciel, ainsi que la réparation chirurgicale directe d’une blessure au tendon.

Dans certains cas, la chirurgie est nécessaire pour stabiliser une fracture du bras ou du poignet.  

 

V/ Thérapies alternatives et complémentaires

Si votre douleur au bras est liée à l’arthrite ou à des affections articulaires connexes, il est possible que la prise d’un supplément de curcuma (curcumine) puisse vous aider.

En fait, certaines études ont montré que les suppléments de curcuma, à la bonne dose, sont d’une efficacité similaire à celle de certains médicaments AINS à cette fin, selon Harvard Health.

Selon Medline Plus, les autres thérapies alternatives qui peuvent aider à soulager les douleurs au bras sont les suivantes :

  • L’acupuncture
  • L’hypnose
  • Le biofeedback
  • L’entraînement à la relaxation

 

7. Prévention de la douleur au bras

Il n’est pas possible de prévenir toutes les formes de douleur au bras, mais certaines des affections les plus courantes à l’origine des douleurs au bras sont liées à des efforts ou à une surutilisation.

 

Les mesures suivantes peuvent vous aider à prévenir certaines des formes les plus courantes de douleur au bras :  

Réduisez votre force: Si vous tapez au clavier ou que vous tenez une caisse enregistreuse, ne frappez pas les touches trop fort.

Détendez votre prise: Ne saisissez pas un stylo, une poignée ou tout autre objet plus fort que nécessaire pour accomplir la tâche à accomplir.

Faites des pauses: Même de courtes pauses lors de tâches répétitives peuvent vous aider à éviter les blessures, surtout si vous en profitez pour étirer et plier vos mains et vos poignets.

Surveillez votre forme et votre posture: Ne pliez pas trop vos poignets dans un sens ou dans l’autre, et n’inclinez pas vos épaules vers l’avant lorsque vous effectuez des tâches.

Optimisez votre souris d’ordinateur: Veillez à ce que votre main atteigne votre souris selon un angle confortable – vous devrez peut-être expérimenter différentes positions et différents produits pour y parvenir.

Restez au chaud: Gardez vos mains au chaud lorsque vous effectuez des tâches, et portez des gants si nécessaire.

Mélangez vos exercices: Ne faites pas toujours le même type d’exercice, jour après jour. Une routine d’exercice variée est moins susceptible de causer des blessures.

Étirez-vous après l’exercice: Essayez d’augmenter l’amplitude de vos mouvements une fois que vos muscles sont échauffés.  

 

8. Complications de la douleur au bras

Les douleurs au bras, à l’épaule ou au poignet peuvent rendre difficile l’écriture, la dactylographie, la conversation téléphonique ou les activités quotidiennes.

S’ils ne sont pas diagnostiqués et traités, certains types de blessures et d’inflammations peuvent entraîner de graves lésions tissulaires qui nécessitent une intervention chirurgicale ou un autre traitement lourd.

Pour réduire le risque de lésions graves, arrêtez toute activité qui provoque une douleur au bras et suivez les traitements ou les soins personnels recommandés par votre médecin.  

 

9. Recherche et statistiques : Combien de personnes souffrent de douleurs au bras ?

 La douleur au bras pouvant avoir des causes très diverses, il n’existe pas beaucoup de données disponibles sur sa fréquence globale. Mais certains indicateurs montrent qu’elle est assez fréquente.

Dans une étude publiée dans la revue BMC Musculoskeletal Disorders, des participants d’une université des Pays-Bas ont signalé des symptômes de douleur non traumatique sur une période d’un an.

Pendant cette période, 30,3 % ont signalé des douleurs à l’épaule et 17,5 % des douleurs au poignet ou à la main.

Dans une autre étude, publiée dans la revue Spine, les chercheurs ont constaté que, dans le cadre d’une enquête menée auprès de la population générale âgée de 21 à 64 ans dans le comté de Stockholm, en Suède. Le taux déclaré de douleurs au cou, à l’épaule et au bras entre 1990 et 2006 est passé de 22,8 % à 25 % chez les femmes, et de 12,8 % à 15,4 % chez les hommes.

On estime que le syndrome du canal carpien touche entre 2,7 % et 5,8 % de la population adulte générale, selon un article publié dans la revue American Family Physician.  

 

10. Affections associées à la douleur au bras

 Voici quelques-unes des affections les plus courantes associées à la douleur au bras :

Bursite: Les petits sacs remplis de liquide (bourses) qui protègent les tissus près de vos articulations peuvent s’enflammer en raison de mouvements répétitifs.

Syndrome du canal carpien: Cette affection est causée par la compression du nerf médian, qui traverse le poignet et le bras. Les symptômes peuvent inclure une faiblesse, un engourdissement et des picotements dans ces zones.

Tendinite: Les tendons autour des épaules, des coudes ou des poignets peuvent être irrités ou enflammés en raison de mouvements répétitifs.

Arthrite rhumatoïde: Cette maladie articulaire inflammatoire a tendance à toucher d’abord les petites articulations, comme celles des doigts, puis les plus grosses, comme celles des poignets, des coudes ou des épaules.  

 

 

Vous pouvez allez voir las autres articles:  

Troubles musculo-squelettiques  

 

Tests et accessoires    

 

Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention
Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention
Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention
Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention
Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention
Qu’est-ce que la douleur au bras ? Symptômes, causes, diagnostic, traitement et prévention